menu 1

Châabane est là, prépares toi pour le Ramadan

Toutes les louanges sont à Allah,Seigneur des univers, et que les prières et bénédictions soient sur notre prophète Muhammad, sur sa famille et ses compagnons,

Chers frères en Allah,

Vous savez tous et toutes que celui qui veut entrer et intégrer une grande école (métaphore pour faire comprendre aux gens) et y réussir bi idhnillah, il lui est demandé d’avoir une certaine préparation, de faire ses preuves pour pouvoir intégrer cette grande école et pour pouvoir réussir dans cette grande école, que dire de la plus grande des écoles qui est le mois de Ramadan. Le mois du Ramadan qui est une grande école dans laquelle il y a les musulmans et les musulmanes, les croyants et les croyantes, ceux qui sont beaucoup investis et ceux qui le sont moins, qui jeûnent et qui entrent dans cette école, mais malheureusement, il y en a qui ne sont pas prêt, qui ne s’y sont pas préparés et qui n’ont pas été conditionnés avant de rentrer dans cette école, ils n’arrivent donc pas à réussir et goûtent à l’échec au sein de cette grande école, contrairement à ceux qui s’y sont préparés, se sont conditionnés, ont réussi à se préparer comme il se doit pour intégrer cette grande école et y réussir.

cchaabaneQui sont ces gens qui vont réussir à intégrer cette grande école qui est le mois de Ramadan pour pouvoir éduquer son âme, faire un effort contre soi-même et pouvoir changer afin d’atteindre la piété (tel est le but principal du Ramadan)?  ce sont ceux qui s’y sont préparer dans le mois qui précède celui du Ramadan (Chaaban) qui est le stade ou l’école de la préparation pour entrer et acquérir des bases solides pour réussir la grande école qui est le mois du Ramadan.

Le mois de Chaaban, où beaucoup de gens sont hélas négligeant, insouciants tel que le dit notre prophète Muhammad (sallallahou 3alayhi wa salam), comment ne pas être insouciant et réussir sa préparation ?

D’après Ousama Ibn Zayd (qu’Allah l’agrée), j’ai dit: Ô Messager d’Allah, je ne t’ai pas vu jeûner dans un mois autant que tu le fais dans le mois de cha’ban! Alors le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: «Ceci est un mois à propos duquel les gens sont négligents, il est entre rajab et ramadan, c’est un mois durant lequel les actes sont élevés vers Allah, et j’aime que mes actes soient élevés alors que je jeûne».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Tamam Al Minna p 412)

La 1ere partie de ce hadith concerne le jeûne, la deuxième concerne la négligence et la 3ème partie concerne le fait que les actions sont présentées à Allah, et on verra à quel moment et que devons-nous faire.

1ere partie : Assyam (le jeûne) :

Le prophète multipliait le jeûne surérogatoire, rappelons ici un hadith sur le jeûne surérogatoire : D’après Abou Said Al Khoudrî (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit a dit : « Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah éloigne son visage de l’enfer d’une distance de 70 ans (*) ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°2840 et Mouslim dans son Sahih n°1153)
(*) c’est à dire de la distance que l’on parcoure en 70 ans

Premièrement, alors que dis-tu de faire ce jeûne dans le mois où le prophète (sallallahou 3alayhi wa salam) jeûnait plus que n’importe quel autre mois pour montrer la valeur de Chaabane.

Deuxièmement, faire le jeûne pendant le mois de Chaabane est demandé, mais à quel moment exactement ? de quelle manière ? On a un hadith rapporté par tirmidi jugé sahih par Albani (rahimahou Allah) où le prophète (sallallahou 3alayhi wa salam) a interdit de faire le jeûne après la moitié de Chaabane, mais la majorité des savant ont montré que c’était détestable. Mais ona d’autres textes qui parlent du même sujet (le jeûne pendant le mois de Chaabane). Parmi ces textes, il y a le hadith qui dit que le prophète jeunait tout le mois de chaabane sauf un peu, car il est interdit de jeûner un jour ou 2 jours avant le mois du Ramadan comme relqté dans le hadith « Le Messager d’Allah ((sallallahou 3alayhi wa salam)) jeûnait tout le mois de Chaabane, il le jeûnait entier sauf peu (de jours). »
Hadith rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

RamadhanSauf celui qui a pour habitude de jeûner les lundis et jeudi et que 2 jours avant ramadan tombe un de ces jours (ou bien qu’il a un qadha : rattraper les jours de Ramdan dernier). Cette interdiction de ne pas jeuner les derniers jours de Chabanne a pour objectif de différencier le jeûne surérogatoire du mois de Chaabane, de celui qui est obligatoire pendant le mois de Ramadan. Nous rappelons de ce fait que jeûner le jour du doute est interdit ! (et ce, même si on a l’intention de bien faire comme de se mettre en sécurité par exemple afin de ne pas rater le 1er jour de Ramadan, ceci car le prophète ne l’a pas fait)

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «À partir du milieu de cha’ban, ne jeûnez pas jusqu’à ce que ce soit ramadan».
(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°397)

Cheikh Abdallah Al Bassam a dit (dans Tawdih Al Ahkam, vol 3 p 551/552), ce que nous pouvons tirer de ce hadith:

1- Le fait de différencier les adorations les unes des autres est parmi les objectifs de cette noble législation. Ainsi il est rapporté dans Sahih Muslim le hadith suivant: «Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a ordonné de ne pas lier une prière à une autre sans avoir parlé ou sans être sortie».
(…)

3- L’interdiction dans ce hadith est restreinte par ce qui est rapporté dans les deux recueils authentiques d’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Ne précédez pas ramadan en jeûnant un jour ou deux, sauf un homme qui avait un jeûne habituel alors qu’il jeûne». Ainsi celui qui a un jeûne habituel après la moitié du mois de cha’ban qu’il jeûne, ceci ne rentre pas dans cette interdiction.

4- L’interdiction de jeûner la seconde moitié de cha’ban concerne celui qui commence à jeûner à partir de la moitié du mois ou après. Pour celui qui jeûnait avant la moitié du mois, puis a poursuivie jusqu’à la fin alors l’interdiction ne le concerne pas, ceci afin de ne pas contredire ce qui est rapporté par Boukhari (n°1834) et Mouslim (n°1957) d’après Aicha (qu’Allah l’agrée): «Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ne jeûnait pas un mois autant que cha’ban, il le jeûnait complet».

Certains savant ont dit qu’il y avait une sagesse en cela, à savoir que certaines personnes qui n’ont pas le « niveau », l’habitude de jeûner, il va s’essouffler après la mi-chaabane, se fatiguer plutôt qu’autre chose, contrairement à celui qui a l’habitude de jeûner depuis le début du mois, il a déjà un rythme établit, et il continue pour être conforme à la sunna.

Dans la 2ème partie du hadith, le prophète explique que beaucoup de gens sont négligeant durant ce mois de Chaabane alors que c’est le mois où on doit se préparer pour Ramadan ! Ceci afin d’être prêt, pour être conditionné, pour être préparé à éduquer ton âme durant le mois de Ramadan avec la permission d’Allah.

ramadan prépaPourquoi les gens sont négligents ? Car Sheytan leur embellit leurs actions, joue avec eux en leur insufflant par exemple « le mois de ramadan arrive, ce sera un mois difficile, alors profites et reposes toi avant (et c’est une ruse de Sheytan), il te dira : il y aura les 10 dernières nuits, il y aura beaucoup d’efforts à fournir…et tout le monde sait que Sheytan aime repousser les choses de telle sorte qu’n arrive à la fin du mois de Ramadan et on dit « déjà la fin! » et sheytan a joué avec nous pendant tout le mois du Ramadan en repoussant du début de ramadan aux dix dernières nuits, puis à laylatoulkadr, et après… il y a plus rien! Ramadan est parti…et il va revenir, mais toi, est-ce que tu vas revenir ? Allahou a3lam ! Donc fermes la porte dès maintenant aux ruses de Sheytan et prépares toi et ne fais pas partie des gens négligents ! Le prophète, qui ne parle pas poussé par sa passion mais a des révélations émanant de son seigneur, a su que pendant ce mois beaucoup de gens sont négligents, alors il a multiplié les bonnes actions par les meilleures de celles-ci : le jeûne, parce que quand tu es dans un endroit, où tu es avec des gens, où la négligence prime, sache (et c’est une règle en islam) que c’est à ce moment-là que les actions ont le plus de valeurs !

La preuve de cela :

D’après Omar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui rentre au marché et dit: -La Ilaha Illa Allah Wahdahou La Charika Lah Lahoul Moulk Wa Lahoul Hamd Youhyi Wa Youmit Wa Houwa Hayyou La Yamout Bi Yadihil Kheyr Wa Houwa ‘Ala Koulli Chay In Qadir- (*), Allah lui écrit un million de bonnes actions, lui efface un million de péchés et l’élève de un million de degrés ».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1694)

(*) Il n’y a pas d’autre divinité méritant d’être adorée si ce n’est Allah sans associé, à lui la royauté et à lui la louange. C’est lui qui fait vivre et qui fait mourrir, il est vivant et ne meurt pas. Le bien se trouve dans sa main et il est puissant sur toute chose.

Allah te rappelle qu’à ce moment-là, tout est multiplié, pourquoi ? Car tu es dans un endroit décrit par le prophète comme étant les endroits les plus détestés par Allah (marché) car, c’est un endroit où les gens sont beaucoup dans dounia, il y a beaucoup de mensonges, on parle beaucoup d’argent, il y a souvent la mixité, il y a beaucoup de mauvaises choses, et ceci à l’époque du prophète, alors que dire de la nôtre! Bref, lorsque les gens oublient d’invoquer Allah, et que tu fais le dhikr, elles ont plus de valeur que si tu le faisais alors que tout le monde fait le dhikr. Et c’est pourquoi le prophète aimait multiplier le jeûne pendant ce mois car il savait que beaucoup de gens sont négligents à ce moment et que la valeur des bonnes actions est multipliée.

Donc, à toi de multiplier les bonnes actions pendant ce mois de Chaabane, tel que la lecture du Coran, faire des aumônes, etc…Multiplies les bonnes actions que tu veux faire pendant le mois de Ramadan pendant ce mois de Chaabane, comme ça tu es entraîné, rodé pour le Ramadan, et ce sera plus facile pour toi car en quelque sorte, tu es dans le bain.

Alors que lorsqu’on commence Ramadan sans préparation, tu vois les gens à fond au début, les mosquées pleines machaAllah, puis dès la 2e semaine, hadith wa la haraj. C’est comme l’exemple d’une personne qui veut faire un marathon, il est motivé, il court vite, il a 20 tours à faire et dès les premiers tours il va s’épuiser: il ne s’est pas préparer à être régulier dans sa course. C’est la même chose, celui qui s’est déjà préparé, la veille de Ramadan, il est déjà dans qyiam, dans les sadakats, il est déjà dans la lecture du Coran car il a déjà multiplié ces actions pendant le mois de Chaabane.

Donc, prépares-toi, conditionnes-toi, fais un programme régulier!

Ne vous faites pas avoir par Sheytan, chaque jour réserves une place à la lecture du Coran, chaque jour réserves une place à l’étude de la science si par exemple tu as un programme de fiqh ou aqida, chaque jour, prépare un peu d’argent ou autre que tu donnes en aumône aussi minime soit-elle, bref chaque jour il faut que tu ais un programme régulier pour avancer, nous incistons sur le fait d’avoir un programme journalier, si minime soit-il mais Régulier ! Attention mes frères et sœur à la négligence !

Ensuite le prophète nous dit que c’est un mois (Chaabane) où les actions sont présentées à Allah et qu’il aime que ses actions soient présentées à Allah alors qu’il est en état de jeûne. Ibn alqayim dit qu’il y a 3 moments où les actions sont présentées à Allah soubhanahou wa taalla : 2 fois par jour : le matin et le soir, 2 fois dans la semaine : le jeudi et le lundi, et une fois dans l’année où les actions sont présentées à Allah: le mois de Chaabane ! Dans quel état veux-tu être alors que tes actions sont présentées à Allah, que veux-tu présenter, es-tu prêt, c’est comme si tu présentais tes copies, es-tu fier de toi? Dès aujourd’hui, renouvelles le repentir, et reviens vers Allah, ne reportes pas ce que tu peux faire aujourd’hui à demain et que tu es encore vivant.

Un hadith mentionne que la veille de la mi de chaabane, Allah pardonnes tous les péchés sauf à 2 catégories de personnes :

  • l’associateur (mouchrik)
  • ceux qui ont « chahna » des conflits entre eux

Allahou akbar !

Par contre il existe des gens qui, ce jour-là disent qu’ils vont faire « qyam layl » en commun dans une maison parmi les demeures du miséricordieux, la veille de Chaaban, et le lendemain je vais jeuner. Attention de ne pas tomber dans une bidaa : toute cause qui a existé à l’époque du prophète, dont le prophète n’a lié aucun acte d’adoration à cette cause, quand cette cause existe à ton époque, tu n’as pas le droit de lier un acte d’adoration à cette cause car sinon tu auras fait ce que le prophète n’a pas fait, tu es tombé dans une bid3a! une preuve parmis lesquelles les savant en ont tiré cette règle, c’est le hadith très connu où le prophète a dit que le jour de l’Aïd,il n’y a ni adhan, ni iqama, celui qui a fait adhan ou iqama le jour de l’Aïd a fait une bid3a, pourquoi ? Parce qu’on lui dit que la cause existait à l’époque du prophète : la cause c’est l’Aïd, et le prophète a-t-il lié un acte d’adoration à l’Aïd, c’est à dire l’adhan et iqama ? Non ! La cause aujourd’hui existe : l’Aïd, est-ce qu’on a le droit de lier à cette cause (aïd) un acte d’adoration ? Non, et si tu le fais tu es tombé dans une bid3aa.

De la même manière, est-ce que ces paroles prophétiques ont été citées  aux compagnons? Oui, est-ce que ce qui se passe aujourd’hui le jour de la veille de Chaabane se passait à l’époque du prophète? Oui car le prophète l’a dit, donc la cause existait. Est-ce que le prophète a lié un acte d’adoration à cette cause de la veille de chaabane qui est de jeuner la journée et passer la nuit en qyiam layl ? Non, sinon apportez vos preuves si vous êtes sincères ! Mais vu qu’il n’y a pas de preuves, si tu le fais, c’est une bid3aa (innovation)

IL existe un hadith dans lequel le prophète aurait dit (conditionnel) de jeuner  le jour de la veille de chaabane et de veiller la nuit de la mi de chaabane, mais c’est un hadith jugé faible par plusieurs mouhadiths dont cheykh Alalbani qui a dit que c’est un hadith jidan jidan (très très faible).

Par contre, si tu as l’habitude de faire le qyiam layl (prières de nuit) et que tu les fais chez toi, il n’y a pas de mal, mais de dire spécifiquement, je vais faire qyiam wa syiam cette journée-là, ceci est une innovation et on a pas le droit.

Donc, faites attention à cette innovation qui ne cesse de se répéter chaque année!

Nous entrons dans Chaabane, préparez-vous, augmentez, multipliez les actions et les œuvres salutaires

Alahouma balighna Ramadan (O Allah, fais nous parvenir jusqu’à Ramadan)

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire